Maison & entretien

Maison ou bâtiment intelligent (domotique ou domotique)

La technologie de la maison intelligente, également souvent appelée domotique ou domotics (du latin « domus » qui signifie maison), offre aux propriétaires la sécurité, le confort, la commodité et l’efficacité énergétique en leur permettant de contrôler les appareils intelligents, souvent par une application de maison intelligente sur leur smartphone ou autre appareil en réseau.

L’installation domotique fais partie de l’internet des objets (IoT), les systèmes et appareils domestiques intelligents fonctionnent souvent ensemble, partageant entre eux les données d’utilisation des consommateurs et automatisant les actions en fonction des préférences des propriétaires.

Exemples de technologies pour la maison intelligente

bâtiment intelligentPresque tous les aspects de la vie où la technologie a pénétré dans l’espace domestique (ampoules, lave-vaisselle, etc.) ont vu l’introduction d’une alternative de maison intelligente :

  • Les téléviseurs intelligents se connectent à l’internet pour accéder à du contenu par le biais d’applications, comme des vidéos à la demande et de la musique.
  • En plus de pouvoir être contrôlés à distance et personnalisés, les systèmes d’éclairage intelligents, tels que Hue de Philips Lighting Holding B.V., peuvent détecter la présence d’occupants dans la pièce et ajuster l’éclairage en fonction des besoins.
  • Les soins aux animaux domestiques peuvent être automatisés grâce à des mangeoires connectées.

Avantages et inconvénients des maisons intelligentes

L’un des avantages les plus vantés de la domotique est la tranquillité d’esprit qu’elle procure aux propriétaires, en leur permettant de surveiller leur maison à distance.

La domotique est également bénéfique pour les personnes âgées, en fournissant une surveillance qui peut aider les personnes âgées à rester chez elles confortablement et en toute sécurité, plutôt que de déménager dans une maison de retraite ou de nécessiter des soins à domicile 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Les maisons intelligentes peuvent s’adapter aux préférences des utilisateurs en matière de commodité.

Par exemple, les utilisateurs peuvent programmer l’ouverture de la porte de leur garage, l’allumage des lumières, l’allumage de la cheminée et la diffusion de leur musique préférée à leur arrivée.

Fonctionnement des maisons intelligentes et mise en œuvre des maisons intelligentes

Les maisons neuves sont souvent construites avec une infrastructure de maison intelligente en place.

Les maisons plus anciennes, quant à elles, peuvent être équipées de technologies intelligentes.

Si de nombreux systèmes de maisons intelligentes fonctionnent encore avec X10 ou Insteon, Bluetooth et Wi-Fi sont de plus en plus populaires.

Zigbee et Z-Wave sont deux des protocoles de communication domotique les plus utilisés aujourd’hui.

Ils utilisent tous deux des technologies de réseau maillé, des signaux radio à courte portée et à faible puissance pour connecter les systèmes domestiques intelligents. Bien qu’ils visent tous deux les mêmes applications de maison intelligente, Z-Wave a une portée de 30 mètres contre 10 mètres pour Zigbee, ce dernier étant souvent perçu comme le plus complexe des deux.

Les puces Zigbee sont disponibles auprès de plusieurs sociétés, tandis que les puces Z-Wave ne sont disponibles que chez Sigma Designs.

Bâtiments intelligents

Si toute maison intelligente est un bâtiment intelligent, tout bâtiment intelligent n’est pas une maison intelligente.

Les bâtiments d’entreprise, commerciaux, industriels et résidentiels de toutes formes et de toutes tailles — y compris les bureaux, les gratte-ciels, les immeubles d’habitation et les bureaux et résidences à locataires multiples — déploient des technologies IoT pour améliorer l’efficacité des bâtiments, réduire les coûts énergétiques et l’impact environnemental, et assurer la sécurité, ainsi que pour améliorer la satisfaction des occupants.

Bon nombre des technologies intelligentes utilisées dans la maison intelligente sont déployées dans les bâtiments intelligents, notamment l’éclairage, l’énergie, le chauffage et la climatisation, ainsi que les systèmes de sécurité et d’accès aux bâtiments.

Les origines de la maison intelligente

C’est en 1975, avec le lancement de X10, un protocole de communication pour la domotique, que la maison intelligente, qui n’était qu’une chimère à la manière des Jetsons, a vu le jour.

Le protocole X10 envoie des rafales d’informations numériques de 120 kHz par radiofréquence (RF) sur le câblage électrique existant d’une maison vers des prises ou des interrupteurs programmables.

Un émetteur peut, par exemple, envoyer un signal le long du câblage électrique de la maison, indiquant à un appareil de s’allumer à un moment précis.

Plus récemment, des entreprises telles qu’Amazon, Apple et Google ont lancé leurs propres produits de maison intelligente et leurs propres plateformes domotiques, notamment Amazon Echo, Apple HomeKit et Google Home.

Laisser un commentaire